24/08/2017
 

ArcelorMittal fera face à ses responsabilités !

Le 12 octobre 2011 restera dans les mémoires des Sérésiens –et plus largement de tous les Liégeois- comme un jour noir, un jour de trahison. La veille, la direction d’ArcelorMittal avait décidé de réengager une vingtaine de travailleurs sous contrat à durée déterminée pour mettre fin au conflit social qui paralysait ses activités. Puis, lors d’un volte-face qui ne pouvait être improvisé, elle annonçait aux syndicats qu’elle fermait définitivement les outils du chaud.

Ce comportement face aux vingt travailleurs « réembauchés » l’espace de 24 heures est une petite partie du drame qui touche des milliers d’autres travailleurs de la sidérurgie, et partant notre région toute entière. Mais il est révélateur du manque de considération que le groupe sidérurgique a à l’égard de ses hommes : comment peut-on faire preuve d’une telle inhumanité vis-à-vis d’ouvriers qui vous ont donné toute leur énergie, qui se sont consacrés à faire tourner vos outils comme s’il s’agissait des leurs ? Pourquoi réembaucher pour renvoyer ?

Ces réponses, il ne faut pas les chercher du côté du groupe sidérurgique, qui fait aujourd’hui tout ce qu’il peut pour se faire oublier. Mais une première étude réalisée par des experts français en stratégie d’entreprise répond pour eux : la phase à chaud de Liège a bénéficié de peu d’investissements pendant que le groupe arrosait d’autres sites, confirment les spécialistes. Sans oublier la tactique, au sein du groupe, de « mise en compétition » des sites, qui a défavorisé Liège à qui aucun investissement n’était accordé…. Le chaud de Liège a un avenir, notamment dans le coil à chaud, annoncent les experts qui répètent ainsi ce qui disent depuis longtemps les syndicats liégeois.

ArcelorMittal a beau tenter de se faire oublier, nous ne l’oublions pas, loin de là. Aux côtés des ouvriers, avec les syndicats, avec le ministre Marcourt, nous explorons toutes les voies, notamment via l’étude commandée par la Région et dont les résultats seront bientôt connus, qui permettront à la sidérurgie de survivre. Et qui mettront, sans aucune concession, ArcelorMittal face à ses responsabilités !

 

Alain Mathot

Partagez cette info !
 

Commentaires

Aucun commentaire.
 
Galerie photos

Cliquez ici pour voir les photos

Objectifs PS 2012-2018

Cliquez ici

Liens

Quelques liens utiles

Un renseignement?

Tél : 04/330 83 33
Fax : 04/337 35 38
Email: a.mathot@seraing.be