22/10/2017
 

Lancement des travaux du Boulevard urbain

Le Boulevard urbain :

Bien plus qu’une voirie, un axe de redéploiement !

Une étape de plus est franchie ce jour dans le combat mené par les autorités communales de Seraing pour requalifier la vallée sérésienne, celle du début des travaux de construction du Boulevard urbain !

 

Ainsi que l’avait préconisé Bernard Reichen, l’urbaniste parisien auteur du Master Plan de Seraing, le Boulevard urbain est sans conteste la nouvelle colonne vertébrale de « Seraing, ville de demain ». En effet, il ne s’agit pas de réaliser une simple voirie, mais un axe de redéploiement qui rencontre deux objectifs majeurs :

1)      Améliorer la mobilité et la communication entre les quartiers

 

Le Boulevard Urbain traversera la vallée d’Est en Ouest, reliant ainsi le site de l’ancienne aciérie LD jusqu’à la N63 (rue Ferdinand Nicolay) vers Boncelles. D’une longueur de 6,5 km et une assise de 25 m, il facilitera la mobilité au cœur de la vallée et limitera la vitesse moyenne des véhicules qui l’emprunteront grâce à un système de bandes dédiées (bande unique autour de laquelle seront implantées des bandes destinées aux usagers qui vont changer de direction ou le stationnement des bus).

 

Au-delà, cette voirie permettra de créer des connections puisque de nombreux projets ou éléments existants vont se raccrocher au boulevard. Citons notamment :

 

–       la rue Cockerill et l’Esplanade de l’Avenir ;

–       les commerces de la rue du Charbonnage ;

–       le réaménagement du Centre Culturel ;

–       la rue du Chêne, un des axes principaux vers le haut de la Ville

–       …

Comme la rue Cockerill, le boulevard urbain intégrera des zones vertes et des zones réservées aux modes de transport doux afin de s’inscrire dans l’objectif « cité du Vert » que nous nous sommes donné depuis le lancement du « Master Plan ».

Par ailleurs, le projet de réhabilitation de la ligne de train 125A pour les voyageurs, reliant les Guillemins et le Val-Saint-Lambert en passant par le centre de Seraing, suit son cours et viendra compléter cet axe « mobilité » du projet.

 

2)     Redynamiser le tissu économique et urbain

 Tout comme un transport structurant apporte son lot de développements sur ses rives, le Boulevard urbain, par les connections créées, représentera un véritable corridor de développement pour la vallée. Dans la continuité des aménagements qui seront opérés en entrée de Ville, le boulevard urbain constituera un véritable atout pour des projets tels que Gastronomia et Néocitta.  Il accueillera une circulation fluide mais pas rapide et sera ouvert à tous les modes de transport. Il apportera une cohérence, un signe de reconnaissance sur le territoire.

En traversant le parc LD, il apportera un atout supplémentaire à l’attractivité du site ainsi qu’au développement de la zone d’activité économique au Nord du Parc.

 2.1) New Tech Park

C’est d’ailleurs au sein du parc LD fraîchement assaini que s’implantera le NT Park (« New Tech Park », qui peut également se traduire par « New Tecteo Park »), un espace d’activités centré sur les nouvelles technologies et résultant d’un partenariat entre la Ville de Seraing, Tecteo/Win, Creative Wallonia (Ministère de l’Economie, Monsieur Jean-Claude Marcourt) et la SPI+.

Dans ce parc de 17 hectares, Tecteo implantera, via sa filiale WIN, un « cœur technologique »  renfermant tout ce qui se fait de mieux dans les nouvelles technologies sur base d’un principe venu d’Outre-Atlantique et nouveau en Wallonie.

Ainsi, les entreprises établies dans ce parc auront des activités différentes, mais auront toutes pour point commun d’avoir besoin de produits technologiques pour se développer. Il s’agira donc d’un « smart work center » à grande échelle : ce ne sont pas là des bureaux que se partageront les occupants de la zone économique, mais de la technologie de pointe [1]!


1. Ce concept prévoit la mise à disposition d’une offre étoffée de services aux PME et grandes entreprises incluant les solutions suivantes :

–       Connectivité haut débit 

–       Hébergement des données et des serveurs applicatifs dans un centre de données propriété de Tecteo et de WIN (WDC) avec connexion directe via le réseau Win et redondance via le réseau de Tecteo (garantissant de ce fait l’hébergement des données sur le territoire wallon – territorialité des données)

–       Système de téléphonie « in the Cloud » : un central téléphonique IP virtualisé dans le WDC

permettant aux entreprises de s’installer sans devoir faire l’investissement d’un central téléphonique.

–       Les communications téléphoniques vers le monde extérieur via le monde IP, à des tarifs avantageux

–       La sécurisation du réseau et des mails via un firewall virtuel « in the cloud »

–       Des solutions mails gérées par Win où les e-mails se trouvent physiquement hébergés en wallonie (WDC).

–       La connectivité au sein même de leur bâtiment (filaire et wifi) pour directement pouvoir connecter les ordinateurs, serveurs, imprimantes,…

–       Solutions de télétravail et de mobilité.

–       Couverture en WI-FI Urbain du zoning

 

Chaque PME pourra ainsi disposer des services TIC dont elle aura besoin, et ne payera  que l’utilisation qu’elle en fait, et cela sans investissement initial. Ce projet, qui doit voir le jour en 2017, devrait créer 750 emplois.

2.2) Centre culturel

Véritable trait d’union entre les projets, le Boulevard urbain permettra également de mettre en valeur et de rendre beaucoup plus accessible le Centre Culturel actuellement enclavé.

Cet objectif est également celui du CAL (le Centre d’Actions Laïques du Molinay) qui a réalisé, dans le cadre d’un projet Interreg, une étude de redynamisation du quartier commerçant du Molinay, redynamisation qui passe notamment par la création de quelques piétonniers en cœur de quartier.

L’aménagement du carrefour et de l’entrée de la rue des Pierres permettra en outre de réduire fortement les contraintes de parcage et de circulation liées à l’exploitation du Centre Culturel et des piétonniers en cœur de quartier. En effet, les rues avoisinantes sont actuellement particulièrement engorgées lors des spectacles et la convivialité et la sécurité sont menacées par le stationnement sauvage dans ces mêmes rues.

 Ainsi, le projet portera dans un premier temps sur l’aménagement de la rue des Pierres et du carrefour entre les rues des Pierres, Strivay et du Boulevard Urbain. Dans un deuxième temps, les interventions porteront sur l’aménagement des rues Belle-Fleur et Strivay, ainsi que sur les abords proches du bâtiment du Centre Culturel.

3)      Planification du projet 

 

  • Dès 2005: Premières mentions du Boulevard urbain comme axe central du Master Plan, puis groupes de travail    avec la population et les forces vives pour affiner le projet et enfin recherche des fonds nécessaires
  • Depuis 2008 : Etude d’avant-projet
  • Novembre 2009 : Etude des incidences sur l’environnement
  • Octobre 2010 : Réception du rapport de l’étude d’incidences
  • Octobre à décembre 2010 :  Adaptation de l’avant-projet

Constitution du dossier de demande de permis d’urbanisme

  • Février 2011 : Demande de permis d’urbanisme
  • Mars 2012 : Décision en matière de permis d’urbanisme

Etude de projet

  • Mai 2012 :  Adjudication des travaux
  • Mai 2013  :  Travaux (durée estimée 20 mois calendrier)
  • 2015  :  Mise en service

 

4)       Tracé du Boulevard urbain entre les rues du Charbonnage et de Boncelles

 

  • débutera à l’Ouest par le rond point du Charbonnage ;
  • empruntera la rue du Charbonnage en l’élargissant de quelques mètres ;
    • croisera la rue du Chêne au niveau d’un carrefour à réaménager via la création d’un giratoire ;
    • continuera en direction de la rue des Six Bonniers et le parc LD (raccord au niveau du rond-point actuel rue des six Bonniers, à l’Est duquel la place du parc LD sera créée) ;
    • se poursuivra vers l’Est, partiellement sur l’assise de la rue des Six Bonniers ;
    • croisera la rue Guillaume d’Orange, où un nouveau carrefour giratoire sera créé de façon à permettre le demi-tour et desservir le parc LD ;
    • traversera le zoning industriel du Haut-pré ;
    • sera finalement connecté au Boulevard Urbain derrière les Ateliers Centraux, à l’Est.

 

5) Financement du projet

 

Ce projet mené par la Ville et le SPW dont le coût est estimé à 9.098.626 €,  n’aurait pu être possible sans le soutien de la Région wallonne et l’Europe via les fonds Feder.

Le volet 5.1 (études et acquisitions)  est subventionné comme suit : FEDER 40%, SPW 50%, Ville de Seraing 10%

Le volet 5.2 (travaux) est subventionné comme suit : FEDER 40%, SPW 60%

 

Partagez cette info !
 

Commentaires: 2

(Les commentaires sont fermés)

 
  • Continuez dans cette direction, c’est un veritable bonheur de vous lire.

     
     
     
  • je vais mettre tout de suite cette article dans mes favoris. Encore merci pour tout

     
     
     
 
Galerie photos

Cliquez ici pour voir les photos

Objectifs PS 2012-2018

Cliquez ici

Liens

Quelques liens utiles

Un renseignement?

Tél : 04/330 83 33
Fax : 04/337 35 38
Email: a.mathot@seraing.be