22/10/2017
 

Ma motivation

En octobre 2006, je me présentais pour la deuxième fois aux élections communales. Il ne s’agissait pas là d’occuper un fauteuil mayoral en laissant venir les événements au fil du temps… Combien de fois n’ai-je pas entendu « Alain, ce n’est pas le moment d’être bourgmestre de Seraing » ! Oui, la Cité du Fer a connu des périodes plus prospères. Mais le tournant qu’elle prend ne constitue-t-il pas un exceptionnel défi ?

Il s’agit de rendre la pleine santé à une ville hier florissante, aujourd’hui quasi exsangue. S’apitoyer ou regretter le passé est vain : pour retrouver sa vitalité, cette ville, ma ville, a besoin de sang neuf, d’idées nouvelles et de projets solides, ancrés dans la réalité !

La campagne électorale a débuté près d’un an avant les élections. Se contenter de faire étape dans les kermesses et les marchés trois semaines avant le scrutin pour y lancer des promesses irréalisables, ce n’est pas mon genre ! Chaque jour, au fil des permanences et des réunions avec les forces vives, j’ai discuté avec la population de ses besoins et de ses désirs. Durant une grande quantité de soirées, j’ai organisé des comités de quartier pour cibler avec mon équipe les problèmes à résoudre dans chaque petite zone géographique, rue par rue… Jusqu’au 8 octobre ? Non ! Ces comités de quartier ont lieu régulièrement. Le contact avec les Sérésiens doit rester permanent afin de les tenir au courant de l’évolution des dossiers qui les concernent et, au besoin, de réajuster le tir en fonction de leurs désidératas.

Seraing, notre ville, dispose d’atouts exceptionnels. Elle est située en bord de Meuse, est composée d’un tiers de forêts, se trouve à un jet de pierre de Liège, abrite de très beaux bâtiments témoins de son riche passé. Pour faire de ces atouts une force, pour rendre à Seraing son dynamisme d’antan, mon « plan d’attaque » repose sur l’analyse, les conclusions et les pistes dégagées par l’étude réalisée depuis 2001 par l’AREBS, à la demande de mon père.

Cette équipe de professionnels – architectes, urbanistes, économistes, environnementalistes – est formelle : seules des actions engageant au moins les 15 ans à venir– actions clairement précisées, actions mesurées, actions responsables – permettront la réussite du redéploiement socio-économique de la vallée sérésienne !

Le 8 octobre 2006, jour des élections communales. Je me tenais avec mes proches et mon équipe à l’hôtel de ville de Seraing. Décompte des heures, tension…

17 heures : le résultat tombe. 8137 Sérésiens m’ont accordé leur confiance !

Ma première pensée va à mon père, qui a consacré sa vie à sa cité. Je veux continuer le travail qu’il avait, en visionnaire, lancé. Je veux faire de Seraing, 2ème ville de la province, une cité belle et prospère où la population toute entière disposera d’une qualité de vie inégalée. Les Sérésiens m’ont accordé leur confiance. C’est au travers de mes actions, tous les jours, que je les en remercierai.

Le 4 décembre 2006, l’équipe collégiale qui m’entoure et moi-même avons prêté serment et présenté notre programme de politique générale. Nous sommes unis, l’esprit serein devant les défis qui nous attendent !

 
Galerie photos

Cliquez ici pour voir les photos

Objectifs PS 2012-2018

Cliquez ici

Liens

Quelques liens utiles

Un renseignement?

Tél : 04/330 83 33
Fax : 04/337 35 38
Email: a.mathot@seraing.be